Bonjour l’Angoisse !

Angoisse quand tu nous tiens !

too much money

Les missions de Montgolfière Management montrent avec une éclatante force que la question majeure qui sous tend toute espèce de dysfonctionnement douloureux dans l’entreprise ou dans le lien au travail, est l’angoisse.

C’est un grand mot. Il fait peur, et personne n’ose le prononcer sans risquer de découvrir un peu la chose en lui. Mais sachons le : l’Angoisse est au cœur de l’homme, elle est nécessaire sans doute, en tout cas indissociable d’un corollaire important : le Désir.

C’est ainsi que toute énergie consacrée à la survie de l’espèce (le désir dans l’Amour et le désir de Travail) est accompagnée d’Angoisse. Elle est donc « normale », ou, en tout état de cause, inéluctable.

Mais elle n’est jamais reconnue et semble demeurer un phénomène insistant et mystérieux. Peut être a t-on du mal à savoir clairement ce que c’est ?

Nous n’en voyons qu’une sensation déplaisante qui « serre » le ventre, la gorge, et même les pensées et cherchons à l’éviter, bien sûr, mais en vain.

Une définition de l’angoisse nous semble accessible lorsque nous l’imaginons comme la peur de ne pas avoir quelque chose. C’est à dire que l’angoisse serait associée au manque : je n’ai plus de maman, de famille, de pouvoir, de travail, d’argent, d’avenir, de vie, d’amour… Bonjour l’angoisse. ?

Pas du tout !

 Manque du manque.

La psychanalyse à laquelle nous nous référons dans notre travail nous rappelle avec Lacan que, si le manque simple est vecteur de l’action (nous faire courir sans fin pour obtenir au bout l’objet supposé «  manquant »), par contre, l’angoisse est plutôt le manque du manque qui nous fait éprouver rien de moins que la peur de « ne plus être ».

Compliqué pensez vous ? Pas du tout ! Remarquablement éclairant, au contraire.

Appliquons immédiatement la formule à l’entreprise.

Jamais la sécurité, les biens et les garanties n’ont été d’un niveau aussi élevé dans les entreprises occidentales. Même si des efforts sont toujours possibles dans la réalité, nous « avons tout », nous ne « manquons » de rien.

Mais jamais les plaintes, les douleurs et les souffrances n’ont été aussi nombreuses et mystérieuses, jamais les revendications d’identité n’ont été si importantes au travail, jamais les défaillances existentielles de type burn-out n’ont pris cette dimension pandémique.

Pourquoi ? Parce que ces symptômes sont une manifestation d’angoisse, et même ceux qui semblent ne rien avoir, exclus du système, en sont victimes.

 Les RPS et le burn-out, par exemple c’est de l’angoisse créée par le manque du manque.

Nous crions au manque d’emplois et de réussite économique alors que nous sommes gavés de biens et de sécurités, engoncés dans le refus de risques.

Politiques, fonctionnaires, employés, banques, syndicats et entreprises restent recroquevillés sur leurs objets, dans la peur de les perdre, dans la peur de ne plus avoir d’avoirs, créant eux mêmes leur angoisse et l’immobilité qu’ils déplorent abondamment.

Sortir de la crise morale du travail, de l’économie et du politique serait accepter de manquer pour recommencer, ouvrir au risque de reconnaître l’angoisse pour faire face à « la peur toute simple » qui mobilise le courage et l’action.

C’est un challenge commercial risqué, mais Montgolfière Management propose aux entreprises d’accepter, de reconnaître et de faire face à leurs symptômes d’angoisse, pour leur apprendre à la mesurer, à savoir la gérer, et ainsi retrouver du manque et du mouvement, de la peur et du courage, du projet et de l’espoir.(Approche iXa)

Encore faut il accepter d’entendre la différence entre la peur et l’angoisse, entre le sujet et l’objet, entre le manque et le manque du manque.


rolandguinchard

Le site du cabinet Montgolfière Management

Twitter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s